image_022.png
image_007.png
image_003.png
image_001.png

Informations

À quand la reprise, saison 3.

 

Mois d'août, chaleurs, attente... et espérance d'une reprise normale pour la saison 2020-2021 qui s'annonce. Car, bien sûr, le confinement, la suspension surréaliste de notre pratique, pour ne parler que d'elle, sont d'autant plus présents dans nos mémoires que les interrogations subsistent devant nous pour la rentrée.

Lors de la dernière réunion de bureau, la question du montant de la cotisation, réexaminée chaque année, s'est dans ces conditions posée de façon particulière. Quelque réponse qu'on y apporte, cette interrogation ne pouvait être éludée et c'est l'un des objets de ces quelques lignes d'expliquer quelle a été notre réflexion.

Soulignons d'abord qu'ayant eu à coeur de ne jamais laisser la question financière faire obstacle à la pratique de quiconque, nous avons toutes ces dernières années contenu la cotisation dans les limites les plus étroites et ce en dépit de l'absence de subvention municipale depuis six ans. Dans les conditions actuelles, il n'est bien sûr pas question de nous dérouter de ce cap.

Considérant ensuite la mise en sommeil de nos activités depuis le 12 mars, nous aurions pu envisager, par exemple, de défalquer une part de la prochaine cotisation, un avoir sur celle à venir à l'intention des membres déjà inscrits la saison passée, ce à titre de dédommagement pour les cours non assurés. Et c'est ce que nous n'aurions pas manqué de faire si le club avait employé des salariés - le club n'ayant dans ce cas pas fourni la totalité du service attendu en échange d'une part de la cotisation.

Dans notre cas cependant, nous sommes tous bénévoles. La cotisation payée par les adhérents sert pour partie à régler la licence/assurance à la fédération d'Aïkido, la Ligue, etc., et, pour ce qu'il en reste, à assurer le fonctionnement du club, les défraiements divers et, plus rarement, un peu d'achat de matériel. Loin d'être l'achat d'un service, la cotisation à un club tel que le nôtre est donc bien davantage l'adhésion à une démarche commune.

Considérant cela, nous envisageons donc plutôt de tâcher de proposer, si le virus nous en laisse le loisir, des stages supplémentaires, à commencer par ceux que nous n'avons pu faire la saison passée. Nous pourrons évoquer tout cela lors de l'assemblée générale de rentrée.

Bonne suite d'été à tou(te)s.

 

Connexion

Actualités

  Le Sport est un facteur de qualité pour la préservation et l’amélioration du capital santé.

  « Le sport santé est une activité sportive pratiquée dans des conditions aptes à maintenir ou améliorer la santé dans un    cadre de prévention primaire et de prévention tertiaire ».


L'Aïkido Club Yonnais est labellisé Sport santé sous le n° 85171.

Bien que l'AÏKIDO, activité à caractère sportif placée sous la tutelle du Ministère des Sports, soit classé faute de mieux dans la catégorie des arts martiaux et en dépit de l'opinion commune qui ne voit en lui qu'un art de self-défense, ses rapports avec la Santé sont beaucoup plus proches de sa réalité propre et de sa recherche dans sa pratique.

Ne serait ce que par la définition de son idéogramme japonais : mot à mot AÏ = accord, KI = énergie et DO = voie, méthode, ce qu'on traduirait assez fidèlement sinon sobrement par « Méthode d'harmonisation de l'Énergie Vitale Esprit-Corps unifiée du pratiquant, tant relationnelle qu'environnementale, avec l'Énergie Universelle. »

Dans les situations proposées en pratique et même si elles revêtent une image de dualité, cela implique de respecter en permanence cette recherche faite d'équilibre et du contrôle perçu de notre propre énergie vitale.

Celle ci varie en fonction de l'âge, des accidents, des soucis, des maladies, des stress subis, du vécu enfin. La pratique de l'AÏKIDO vise à restaurer et à entretenir l'équilibre perdu - tant physique que mental.

On notera que cette pratique est de plus en plus mise en avant et proposée avec des aménagements par le corps médical ou éducatif, en tant que médiation psycho-corporelle pour des personnalités "transitoires" ou déficitaires, voire simplement conseillée comme activité motrice pour rééquilibration de la personnalité.

Convenablement adaptée en conséquence, la pratique de l'AÏKIDO est même présentée à des patients porteurs d'atteintes articulaires et vertébrales, ou même organiques.

L'AÏKITAISO, méthode gymnique, fait partie intégrante de l'Aïkido et permet plus directement la réalisation de ces objectifs par la mise en jeu d'exercices divers : emprunts au Qi-Gong, étirements de type stretching, assouplissements articulaires, gestion posturale tant statique que dynamique, travail et contrôle de la respiration et de l'activité cardiaque, relaxation et gestion du stress.

Ce travail d'Aïkitaïso est proposé sous forme d'ateliers hebdomadaires et de stages de fin de semaines. Y participent et s'y rencontrent d'autres disciplines ayant les mêmes objectifs : DO-IN, SHIATSU, méthode de FELDENKRAIS pour ne citer que ceux-là - divers éléments de méthodes et d'intervenants concourant dans cette perspective à la même recherche de Prévention Sport-Santé.

We use cookies on our website. Some of them are essential for the operation of the site, while others help us to improve this site and the user experience (tracking cookies). You can decide for yourself whether you want to allow cookies or not. Please note that if you reject them, you may not be able to use all the functionalities of the site.